» » Joris Rühl & Antez - Joris Rühl & Antez

Joris Rühl & Antez - Joris Rühl & Antez FLAC album

Tracklist

1 Untitled 37:39
2 Untitled 19:41
3 Untitled 5:16
4 Untitled 7:49

Credits

  • Clarinet – Joris Rühl
  • Percussion, Engineer – Antez*
  • Photography By [Booklet] – Pauline Rühl
  • Photography By [Cover] – Françoise Saur

Notes

1: 11/09/2012 Live at WIM/Zürich.
2, 3, 4: 23/04/2012 at La Promotion/Grenoble.

Limited edition of 350 copies in a 12-page booklet.

Joris Rühl & Antez - Joris Rühl & Antez FLAC album

Performer: Joris Rühl

Title: Joris Rühl & Antez

Date of release: 2013

Style: Experimental, Free Improvisation

Genre: Electronic / Jazz

Size MP3: 1410 mb

Size FLAC: 1187 mb

Rating: 4.8 / 5

Votes: 305

Other Formats: FLAC WMA AU AHX VOC AUD VOX

Related to Joris Rühl & Antez - Joris Rühl & Antez Albums

Uste
Ces deux artistes étaient fait pour se rencontrer. Autant sur disque que le temps d'une tournée commune comme celle de début 2013, et ce disque donc, deux live enregistrés en 2012 à Zurich et Grenoble. Deux artistes au caractère musical intransigeant, radical, au cœur du sonore exigent, à l'exploration de volutes droniques, du sonore sur le fil. ANTEZ aux percussions, Joris RÜHL à la clarinette. Deux adeptes de la virevolte sonique, défiant les fréquences naturelles, faisant tourner ou tournant dans et autour de leur instrument. Les deux ne font qu'un. Dans une alchimie au plus près de la matière. Une matière sèche, un désert de particules au vent. Au vent du souffle, celui du cuivre sur la peau, celui véloce de la clarinette, parfois aussi fin que massif. Après le désert, les paysage sou-marins pour le live de Grenoble. Les sons grincent de loin. S'électrisent. Se répètent. Antez faisant sonner ses cymbales comme des gongs. Et l'on se méprend même à sembler entendre des sonorités électroniques dans les résonances. Rappelant parfois la clarinette de Xavier Charles, le tenor de Michel Doneda. Si ces deux-là ont bien fait de se rencontrer, le label russe Obs, a bien fait de les éditer. Dans un catalogue de qualité et sous les noms successifs d'Observatory records et Observatory. Et vous lirez prochainement dans notre version papier (le numéro 98 pour être précis), une chronique d'un autre très bon disque du label, le duo Olivier Dumont et Rodolphe Loubatière.Cyrille Lanoë. Revue & Corrigeè.Vous ne me demandez rien mais je vais vous le dire quand même : j’aime les choses qui grincent et qu’on fait tourner. J’en déduis que Joris Rühl et Antez – un clarinettiste et un percussionniste que je ne connaissais pas jusque-là – étaient faits pour me plaire. Mais eux étaient-ils faits pour s’accorder ?Eh bien oui bien sûr (quelle question)… Il n’y a qu’à écouter ce disque sans titre, fait de deux extraits de concerts organisés à Zürich (WIM) et Grenoble (La Promotion) en 2012 & que produisent les labels (enfin, je crois que ce sont des labels, tout ça reste obscur) obs (avec un « o » minuscule) et Azimut (sans « h »). L’improvisation des deux hommes suit une minérale-logique rocheuse qui, une fois terminée l’introduction au tom basse, siffle siffle et siffle beaucoup et tourne tourne donc : brute, industrielle, angoissante… L’improvisation du duo tout pour plaire !Pierre Cécile © Le son du grisli
Uste
Ces deux artistes étaient fait pour se rencontrer. Autant sur disque que le temps d'une tournée commune comme celle de début 2013, et ce disque donc, deux live enregistrés en 2012 à Zurich et Grenoble. Deux artistes au caractère musical intransigeant, radical, au cœur du sonore exigent, à l'exploration de volutes droniques, du sonore sur le fil. ANTEZ aux percussions, Joris RÜHL à la clarinette. Deux adeptes de la virevolte sonique, défiant les fréquences naturelles, faisant tourner ou tournant dans et autour de leur instrument. Les deux ne font qu'un. Dans une alchimie au plus près de la matière. Une matière sèche, un désert de particules au vent. Au vent du souffle, celui du cuivre sur la peau, celui véloce de la clarinette, parfois aussi fin que massif. Après le désert, les paysage sou-marins pour le live de Grenoble. Les sons grincent de loin. S'électrisent. Se répètent. Antez faisant sonner ses cymbales comme des gongs. Et l'on se méprend même à sembler entendre des sonorités électroniques dans les résonances. Rappelant parfois la clarinette de Xavier Charles, le tenor de Michel Doneda. Si ces deux-là ont bien fait de se rencontrer, le label russe Obs, a bien fait de les éditer. Dans un catalogue de qualité et sous les noms successifs d'Observatory records et Observatory. Et vous lirez prochainement dans notre version papier (le numéro 98 pour être précis), une chronique d'un autre très bon disque du label, le duo Olivier Dumont et Rodolphe Loubatière.Cyrille Lanoë. Revue & Corrigeè.Vous ne me demandez rien mais je vais vous le dire quand même : j’aime les choses qui grincent et qu’on fait tourner. J’en déduis que Joris Rühl et Antez – un clarinettiste et un percussionniste que je ne connaissais pas jusque-là – étaient faits pour me plaire. Mais eux étaient-ils faits pour s’accorder ?Eh bien oui bien sûr (quelle question)… Il n’y a qu’à écouter ce disque sans titre, fait de deux extraits de concerts organisés à Zürich (WIM) et Grenoble (La Promotion) en 2012 & que produisent les labels (enfin, je crois que ce sont des labels, tout ça reste obscur) obs (avec un « o » minuscule) et Azimut (sans « h »). L’improvisation des deux hommes suit une minérale-logique rocheuse qui, une fois terminée l’introduction au tom basse, siffle siffle et siffle beaucoup et tourne tourne donc : brute, industrielle, angoissante… L’improvisation du duo tout pour plaire !Pierre Cécile © Le son du grisli